Graffiti_Art_Magazine_25_cover

Au sommaire de ce numéro de printemps 2015, un dossier dédié à l’abstraction dans l’art urbain, mettant en scène des artistes s’exprimant dans la rue et en atelier de façon mathématique et géométrique ou encore de façon libre et jetée, tous à la recherche d’un langage universel, à l’instar de Maya Hayuk, Revok, Carl Cashman ou Jason Woodside. Partons à la découverte des artistes les plus excitants du moment, on lit une interview de Pose, artiste de Chicago à la figuration déconstruite, à mi-chemin entre Warhol et Rosenquist ; Levalet, jeune artiste parisien réalisant dans les rues de la capitale des collages à l’encre de chine, empreints d’humour et de contextualité ; et Cleon Peterson, artiste et graphiste réputé du milieu du skateboard de Los Angeles, comparse de Shepard Fairey, peignant un obscur Eldorado où désordre et pulsions inavouables se donnent libre cours dans des danses mortuaires dénuées de morale et de justice. Enfin, on se plonge dans les portraits de deux jeunes artistes montants sur la scène de l’art contemporain urbain : Ekundayo, basé à Hawaï, qui consacre son temps à une peinture semi-expressionniste et hypersensible, et Taku Obata, qui tel un samouraï du break dance, rend hommage à la culture du hip-hop, avec les techniques traditionnelles de la sculpture japonaise.
On retrouve également les plus beaux murs peints à travers le monde de ce début d’année, les dernières actualités du street art, les résultats des dernières ventes aux enchères et les expositions à ne pas manquer en galeries et en musées d’ici cet été.

Commandez Graffiti Art magazine #25 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.