Imprimer

Au sommaire de ce numéro de rentrée 2016, un dossier sur les interventions textuelles dans l’espace public avec une mise en avant des artistes Sean Hart, Maisemenos, Rero, Skki© et Spy ainsi que Tania Mouraud, Know Hope, John Fekner ou Filipo Minelli. Drôles, riches de sens, engagés, ces textes interpellent le passant dans la rue et font réfléchir.

Ensuite, on se plonge dans l’univers d’un des pionniers français du pochoir, Jef Aérosol, qui nous livre une interview historique à la veille de son exposition personnelle à la galerie parisienne Laurent Strouk, revenant sur son parcours, ses fondamentaux et ses références. On découvre ensuite les recherches typographiques et figuratives du Portugais Akacorleone s’exprimant aussi bien dans l’espace public qu’en galerie. Son approche du volume sous la forme d’installations anamorphiques ou au travers de son exploration des matières telles que le Plexiglas l’inscrit parmi les artistes émergents à suivre de près après sa seconde exposition à la galerie Underdogs de Lisbonne. L’Italienne Martina Merlini donne à voir quant à elle un travail axé sur la matière organique, un langage inspirée par la perfection des formes présentes dans la nature. Son interview nous permet de plonger dans sa réflexion sur le processus artistique et la valeur de la notion de collaboration – expériences avec des artistes tels que Moneyless, Sten Lex ou Tellas. Puis, direction Miami, dans l’atelier de l’artiste Alex Yanes à la découverte de ses œuvres fantaisistes et colorées en 3D. Un ancien rider qui développe un univers de bois sculpté aux multiples références au hip-hop et à la skate culture. Le jeune Sebas Velasco, sorti depuis peu d’un long cursus artistique spécialisé en peinture, donne à voir un travail de peinture à l’huile extrêmement riche en ressenti et très imprégné par la culture du graffiti et par l’espace urbain. Enfin, seconde femme artiste de ce numéro, la Portugaise Joana Vasconcelos affiche son appétence pour le chic et le grandiloquent au travers de ses sculptures en Viana, crochet de laine et tissu. Son travail s’inscrit de façon in situ dans l’espace d’exposition comme dans l’espace public et n’hésite pas, au-delà de son caractère esthétique, à dénoncer, quitte à se faire censurer.

Nous revenons également dans ce numéro sur nos expositions coup de cœur comme “Vitality and Verve: In the third dimension” curatée par la Thinkspace Gallery au Long Beach Museum, l’exposition personnelle de Miss Van au CAC Malaga en Espagne, la rétrospective historique d’Ernest Pignon-Ernest au MAC de Nice et “Artmossphere”, la seconde street art biennale de Moscou rassemblant la crème des artistes internationaux présentant installations et sculptures spectaculaires. Graffiti Art est également parti à la rencontre de l’artiste Add Fuel dans son atelier portugais à quelques kilomètres de Lisbonne au sein duquel il réalise ses céramiques. Notre rubrique “Une œuvre, un artiste” permet de partir à la découverte d’artistes émergents comme Philippe Hérard, Vermibus, Marc C. Woehr et Jon Fox. Côté actualité, Zevs s’attaque au patrimoine du Château de Vincennes et l’école 42 de Xavier Niel accueille un musée de street art. Enfin, notre nouvelle formule d’agenda vous donne accès à 45 expositions sélectionnées par la rédaction à ne pas manquer en galeries et en musées cet été et cette rentrée.

Commandez Graffiti Art magazine #31 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.