NUMÉRO #53


STREET ART LE CAP
MOLITOR
ART ILLUSION

VHILS
ROA
KATRE
GABRIEL MORENO
LADY AIKO
JORAM ROUKES

GUIDE 2020


GUIDE DE 
L’ART CONTEMPORAIN URBAIN

TALENTS
PRIX DU MARCHE
INDEX DES GALERIES

NUMÉRO #52


STREET ART TOKYO
MUR DE BERLIN
L’ELAN COLLECTIF

FUTURA 2000
COPE2
RERO
JAMES COLOMINA
SPYK
LISA KING

NUMÉRO #51


STREET ART BELGRADE
LITTLE ITALY
LAND ART & ART URBAIN

TRISTAN EATON
COMBO CK
ALBERONERO
TELMO MIEL
IMON BOY
JEROEN EROSIE

 

 

 

Le Street Art pour origine.
L’Art Contemporain Urbain pour expression.

Street Art et Perspectives

ÉDITO #53 | Décembre 2020 – Janvier 2021

Quelles perspectives pour le Street Art ? Chaussons nos lunettes roses et projetons-nous vers un monde meilleur, sans oublier pour autant les temps difficiles traversés par nombre d’entre nous. Comme nous l’écrivions précédemment, le Street Art renaît toujours tel un phénix.

Les perspectives sont parfois une simple question de point de vue ; un virus peut aussi être bon avec les invasions urbaines et virales de Invader Was Here ; ou aussi des impressions visuelles, comme ces maîtres de l’illusion qui jouent avec nous et donnent vie à des murs où se développent des univers immersifs à coups de bombe et de génie. Les lignes de KATRE nous rappellent avec aplomb qu’il ne faut pas croire tout ce que l’on voit. A la recherche d’autres perspectives, nous plongeons avec enthousiasme dans la piscine Molitor, où les exploits de Tarzan ont fait place à plusieurs générations de street artistes : un Street Art en version Underground, puis un Street Art plus policé. Une unité de lieu, deux perspectives du Street Art.

En attendant la pleine réouverture de Molitor, nous découvrons une scène Street Art sud-africaine riche et vigoureuse avec une étape au Cap (ZA). Cette vitalité puise son inspiration dans la diversité des populations et aussi la faune locale, source inépuisable. C’est bien avec la faune en général, ou plus exactement les faunes locales, que l’artiste belge ROA captive notre regard et nous envoûte aux quatre coins de la planète.

Pour continuer notre voyage, nous traversons l’univers de Gabriel Moreno où féminité, surconsommation et violence se percutent sous des traits subtils, entrons dans le monde décalé de LADY AIKO et explorons les accumulations et collages exceptionnels de Joram Roukes. Et last but not least, nous partons sur les traces de l’archéologue urbain Vhils et découvrons de nouveaux visages affectés par les chaos ambiants.

Toute l’équipe de GraffitiART vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année et une année 2021 pleine de renouveau.

Take Care. Stay Safe.

BOUTIQUE
kiosque
trouver
un point de vente
près de chez vous
GRAFFITIARTNews
Chaque mois, des pépites à vous faire découvrir. Restons connectés.